BALKANS CODEV

Association Balkanique de Co Développement Euro France

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

L'Association

Envoyer Imprimer PDF

L’initiative de l’association BALKANS CODEV est née de l’appel lancé sous forme de visio-conférence le 2 octobre 2007 par le Général de Marnhac, 12ème commandant de la force de l'OTAN au Kosovo depuis 1999 et 3ème chef français à ce poste. S’adressant de PRISTINA à son homologue et successeur commandant l’Etat-Major de Force n° 2 à NANTES, devant une délégation régionale du MEDEF invitée à l’occasion de la Journée Nationale de la Réserve « JNR », le Général présentait un tableau complet des opportunités et contraintes économiques du Kosovo pour les entreprises de notre pays. Le rédacteur de cette note, lui-même réserviste, fut alors invité publiquement à tenter de fédérer les entreprises motivées par la conquête d’une province « en sortie de crise ».

C’est ainsi que fut organisée à destination du Kosovo, avant même la déclaration de son indépendance, la 1ère mission économique, sur trois organisées par les opérateurs mentionnés dans ce document, qui se renouvelèrent de décembre à juin dernier. La première était constituée d’Agro Sans Frontières, APS-BIOVARE, ARECIM, JTS les Semences  du Jardin Tropical, LOIRE SWANS, Valor&Sens, rejointes sur place par la société VICTORIA HILLS, de direction française, installée en Macédoine.

Rejointes en avril et juin par les sociétés BSIC, GI RENFORT – MTECH, OLEO, OASYS, S.D.M.S. International, SNP, les entreprises participantes sont devenues membres de l’association BALKANS CODEV fondée en janvier dernier.

Chacun de ces déplacements soutenus conjointement par l’Ambassade de France et le Conseiller Economique près le REPFRANCE, autorité militaire représentant la France au Kosovo, permit à ses participants de constater la faible présence française. Cette situation apparaissait paradoxale là où d’importants moyens militaires ont été consacrés par notre pays à la défense d’intérêts européens. C’est précisément au moment de leur désengagement programmé que se succèdent de multiples délégations d’Allemagne, d’Autriche, et d’états voisins de l’est de l’Adriatique. En vue de rétablir un équilibre plus favorable aux entreprises françaises d’une part, et de permettre une diffusion durable de leur savoir-faire, nous souhaitons aujourd’hui offrir et consolider un point d’appui durable aux entreprises motivées par une région lancée dans un rattrapage économique sans précédent.

 

Identification

Connectez-vous avec votre idendifiant et mot de passe

Qui est en ligne ?

Nous avons 46 invités en ligne

Newsletter

Inscrivez-vous à la Newsletter







Statistiques

Membres : 19098
Contenu : 9
Liens internet : 4
Affiche le nombre de clics des articles : 44438